Lynfo-128 CRISE DE FOI

« L’énergie des militants : du logement Cnl, Cgt, Po [1] … permet d’assurer malgré tout, et le rire gai-rit »

Jeannot mange tout ce que l’on lui donne, savoure son velouté du soir et s’il ne termine pas tout son menu il me laisse le finir … Avec ou sans calories, pour diabétique ou non, une chose est certaine c’est qu’il aime bien les choux à la crème fraîche, le Sunday de chez McDo, le chocolat à la liqueur, les bonbons au miel ou au sapin, les bouteilles de pousse-café … à en attraper une crise de foi même n’est pas bon pour son cancer du foie, mais qu’importe du moment que ça passe bien !

Jeannot a un regain de forme : il peste contre des prescriptions médicales bizarroïdes de HEH comme la « Lysopaïne sans sucre » pour soigner sa toux qu’on lui a refilé et qu’il m’a redonné ; il s’emporte contre le bleu de 15,7 cm de diamètre qu’il a constaté sur sa poitrine à son retour de la chambre de Perfusion (PAC)  implantant sous la peau  en vue d’une  chimio qu’il réfute : par crainte je ne sais de quels effets secondaires ou d’avoir à dépasser l’espérance de vie fixée par l’OCDE à 82,4 ans ! … il peste contre le régime … imposé par HEH, l’absence de vin, de café et de massages, mais plus contre l’absence de pain et de boursain accompagné d’un petit verre de vin millésimé … et du régime alimentaire dont il est miraculeusement dispensé depuis qu’il est au PG des invalides ;

L’iHôpital du futur !

Jeannot fulmine de devoir revenir sur les lieux du crime après avoir roulé pendant 24 ans pour les Hospices Civiles de Lyon comme chauffeur toute catégorie (tous permis) du Véhicule Sanitaire Léger pour la livraison du courrier, ou du PL au service de la blanchisserie devenue inter-hospitalière depuis. Il a raison de fulminer en voyant combien le manque de personnel soignant ou non dans les hôpitaux est aujourd’hui dramatique !

Jeannot ne sait pas pourquoi il a été exilé à l’Hôtel Pierre Garraud devenu « invalide », dans un lieu de retraite perdu la haut … sur la colline ! Mais là au moins son copain Barbar aura perdu sa piste ! N’importe comment son dernier Patron ne l’aurait pas reconnu, car il n’a jamais eu l’occasion de le croiser et cela depuis 15 ans qu’il est sous ses ordres. Un seul regret, Jeannot s’éloigne un peu plus de la viede ses ami(e)s, de sa famille et de Jojo sa personne de confiance qui le visitaient à HEH !

Jeannot a de quoi se rebeller quand on ne lui dit pas si cela va se terminer avant le 1er avril date d’un anniversaire à fêter auquel il compte participer ! Avec ses soins palliatifs (et pas seulement avec des pilules contre la constipation…)  les médecins s’acharnent à soulager sa souffrance physique, psychique, sociale et spirituelle, et à préserver la meilleurs qualité de vie possible … jusqu’à quand … sur une échelle de 1 à 12, se demande-t-il !

Je ne sais pas si ses dernières volontés testamentaires me sont favorables, ni les motifs de son choix pour vouloir terminer ainsi … mais aucun doute que les puissants patrons de l’ordre des hospitaliers ont eu le dernier mot dans leur décision de son lieu de repos … à lui donner le tournis en le transférant d’un lit à l’autre ou d’un établissement à l’autre ! Dur dur la fin de vie !

Retour en arrière sur Lynfo n°35 suite à ma redécouverte du milieu hospitalier mais comme patient cette fois, préfigurant une fin de vie heureuse racontée dans l’extrait de mon blog « atasantegege » de juillet 2013. Après m’être informé auprès de la Cgt de chez Léon sur le droit de me faire mourir, ou plutôt de me laisser mourir resté sans suite pour en avoir réchappé. Je consacre mes visites à Jeannot pour effectuer la mise à jour de mon article avec la loi Claeys-Leonetti du 2/2/2016 qui depuis, pose le principe que « toute personne a droit à une fin de vie digne et apaisée sous condition de directives anticipées, de décisions collégiales …« .
Les professionnels de santé peuvent maintenant mettre en œuvre tous les moyens à leur disposition pour que ce droit soit respecté. Des soins palliatifs 3] jusqu’à la sédation profonde et continue, substances antidouleur qui endorment à tout jamais, sous réserve bien sur de la prise en compte de la volonté du patient avant d’être en phase terminale … et d’avoir accessoirement établi son testament pour léguer, comme moi et Jeannot l’avons fait,  notre corps à la science pour la vie et la recherche.

On ne guérit pas d’un cancer, on en « ré-missionne » !

En mémoire de celle que j’ai en partie perdue avec ma dernière chimio, Jeannot m’a rappelé notre jeunesse sur les chemins de l’humanité … depuis Paris67 où il venait d’être promu aumônier de la JOC (F) … à Paris74 et plus tard avec notre équipe ACO … OUI aujourd’hui notre PO de Jeannot continue d’assurer malgré tout ! La vie est plus forte que la mort diront certains ! D’autres en rigolent jaune … normal quand il s’agit du foie !

A ta santé sacré Jeannot et que ta volonté soit faite ! Gardes courage car tu n’es pas encore tout à fait au bout du chemin ! Vive la Vie tant qu’elle peut être vécue en bonne santé ! A+ Gégé

[1] CNL : Confédération Nationale du Logement ; CGT : Confédération Générale du Travail ; PO : Prêtre Ouvrier

[2] Une des particularités du travail en soins palliatifs est l’importance des bénévoles. On compte de nombreuses associations : 2/3 regroupés à l’UNASP (Union Nationale des Associations pour le développement de Soins Palliatifs) ; 1/3 au sein de la fédération JALMALV (Jusqu’A La Mort Accompagner La Vie). L’accompagnant est un témoin, un être humain qui exprime simplement sa solidarité avec un autre être humain, dans le respect des différences et du désir de celle ou celui qu’il accompagne.

[3] Dispositifs offrant une prise en charge et l’accompagnement en soins palliatifs : Avoir le choix, c’est stressant

·       Service d’Hospitalisation à domicile d’une structure hospitalière, avec participation les professionnels libéraux du patient permettant de maintenir à domicile celle ou celui qui le désire.

·       Réseau de soins palliatifs coordonnant les autres structures et maintenant le lien entre les professionnels en charge du patient. Il participe activement au maintien à domicile des malades qui le souhaitent.

L’Unité de Soins Palliatifs (USP), structure d’hospitalisation d’environ 10 lits accueillant pour une durée limitée les situations les +complexes et/ou les +difficiles. Mission : soins-enseignement-recherche.

·       Au sein d’un service d’hospitalisation par une Equipe Mobile de Soins Palliatifs (EMSP) : prise en charge globale du patient et de son entourage. Mission : aide, soutien, écoute active, conseils aux soignants, assurer un repli des patients du domicile.

·       Le maintien au domicile requiert : disponibilité d’une équipe de proximité et de coordination (médecin traitant, infirmier(e), kiné, auxiliaires de vie, famille etc. ) ; capacité de l’entourage d’assurer ce maintien à domicile ; expertise médicale (évaluation de la douleur) ; expertise sociale et accompagnement psy si nécessaire ; mise en lien avec l’association de bénévoles d’accompagnement.

Publicités

Lynfo-127 VŒUX 2017

A ta ???????

A l’heure de la révolution numérique, où les VŒUX par mails, par textos ou sur les réseaux sociaux sont devenus incontournables !

A l’heure où le Bluetooth facilite la vie des malentendants, où le téléphone prend des photos, effectue le rappel de mes rendez-vous , où les SMS me parle chinois ! …

A l’heure où je peux vérifier sur mon aïe-phone que j’ai bien effectué mes 10.000 pas quotidien de remise en forme !

A l’heure ou mon vieil ordinateur devient ma mémoire et gère mes réunions, mes contacts, les anniversaires … et travaille de nuit avec moi pour palier le sommeil qui n’est plus de mon âge [1].

A l’heure des évolutions techniques  que je peine à suivre, ou mon empreinte digitale remplace mes codes secrets dont j’ai du mal à me souvenir, où mon téléphone me parle et écrit ce que je lui dicte !

Je te souhaite cette année encore par mail traditionnel mes Vœux de bonne santéainsi qu’à tous les enfants du Monde, notamment ceux des familles « recomposées », des familles expulsées avant la trêve hivernale[2], et qui se retrouvent Sans Domicile Fixe, à tous ceux qui sont victimes de la guerre et de la maladie ...

Des Vœux pour VIVRE, des Vœux de reconquêtes sociales : le droit au travail et au logement social, le droit à la santé et au maintien d’une Sécurité Sociale de haut niveau, le droit à un salaire et une retraite décente, le droit à la culture et aux congés payés … de droit de pouvoir vivre correctement sans emploi précaire …

Pioches pleins de valeurs dans ma collection à écouter « Prendre un enfant par la main » la meilleure chanson française du 20ème siècle CLIC sur >

Chantes avec les enfants pour ensemble « écrire sur les murs le nom de ceux qu’on aime » CLIC sur >

Le monde a besoins de PAIXLa PAIX a besoins du monde. A la PAIX !

A ta santé : Gégé

[1] La plupart d’entre nous avons besoin de 7h30 à 8h de sommeil. Certains dits « petits dormeurs », auront besoin de moins de 6 h de sommeil par nuit. D’autres n’auront besoin que de 4h de sommeil pour être en forme et je fait partie de ces 5 % de cette population de séniors « très petits » dormeurs qui en profitent pour vivre intensément chacune des heures ainsi gagnées sur les « gros dormeurs » qui représente environ 10 à 15% de la population mais qui auront besoin d’une durée moyenne de plus de 9h de sommeil par jour.
[2] Du 1er novembre au 31 mars, les locataires en difficulté ne peuvent plus être expulsés, même si une procédure a été engagée par le bailleur et que l’expulsion est confirmée par le tribunal.

Lynfo-115 VOEUX-2017

115-voeux-2017

ENSEMBLE VERS DE NOUVEAUX PROJETS

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.

Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.

Je vous souhaite des silences et des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.

Je vous souhaite de résister à l’enlisement , à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.

Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. » Jacques Brel 1968

115-voeux2017A ta Santé, Gégé

Lynfo-111 BLANDINE

HOMMAGE à Catherine NESME 1920 – 2016

(rebaptisée Blandine lors de son entrée au couvent)

( Publié par Gégé, de l’Abbaye Bénédictine de Belmont-Tramonet – samedi 13 août 2016)

111 Abbaye-1C’est avec beaucoup d’émotion que ce mercredi 10 août, Soeur Marie, la mère Abbesse, nous prévient du décès de tante Catherine, notre Soeur à tous.

Abbaye la Rochette Caluire

Abbaye la Rochette Caluire

Née le 30 mars 1920, tu resteras pour tous « Soeur Blandine » (CLIC sur PRIERE pour Blandine) la dernière vivante d’une génération de NESME comptant 8 enfants, tu venais d’avoir 96 ans mais jusqu’au bout tu as gardé toute ta lucidité.

A ta majorité, tu rentrais discrètement au château de la Rochette, monastère des sœurs bénédictines situé à Caluire. En 1947, tu es alors la 98ème novice à prononcer ses vœux selon la règle austère de St Benoît.

Réhabilitation de l'Abbaye après sa vente

Réhabilitation après vente de l’Abbaye de Caluire

Te voilà transférée en 1970 au château de Belmont-Tramonet, dans ce nouveau cloître de Savoie, havre de paix, de silence et de prière, empreint d’une « aura » spirituelle … ouvert depuis sur le monde.

111 Abbaye-4

Abbaye St Joseph de la Rochette à Belmont-Tramonet-73300

D’aucun se souvient de ces « petites mains » qui firent la renommée des produits en tout genre sortis des ateliers du convent : poteries, vêtements liturgiques ou carrés de soie Hermès … et bien sûr, de l’imprimerie … et qui n’a pas reçu une image de Blandine, illustrant des scènes bibliques sur fonds pastel !111 Image biblique

A 94 ans, toujours en secret, tu renouvèles tes vœux de moniale, c’était en 2014. Peu après tu participes à la « cousinade-partie » à laquelle ta communauté avait souscrit bien volontiers.

Quelle belle journée de mai 2014 à l’abbaye, entourée de la famille qui aujourd’hui encore se réunit (CLIC sur RASSEMBLES autour de Blandine) pour lui rendre ce dernier hommage.

Oui, Blandine tu as été le ciment de notre famille, prenant des nouvelles de tous, donnant des nouvelles de chacun … tu t’intéressais  à nos vies et partageait nos joies et nos inquiétudes avec beaucoup d’empathie.

Montage photo avec Blandine au centre à côté d'Edmonde - Cousinades dans les jardins de l'Abbaye - dimanche 18.05.2014

Montage photo avec Blandine au centre à côté d’Edmonde – Cousinades dans les jardins de l’Abbaye – dimanche 18.05.2014 –

Nous avons retenu de tes dernières volontés, que tu ne souhaitais pas que l’on « s’acharne » à te réanimer, désirant vivement partir à la rencontre de ton Seigneur sans créer de souci.

111 Sourire BlandineCLIC sur le faire-part de DECES de Blandine, illustré de sa photo, il résume bien sa devise « servir le Seigneur dans la joie » ; nous restons admiratif devant son engagement et sa fidélité dans cette profession monastique.

Nous garderons de toi Blandine ce dernier sourire que Paul Eluard a mis en poème :

UN SOURIRE
 « La mort n’est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, puisque je l’affirme
Au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille, désir à combler, faim à satisfaire
Un cœur généreux, une main tendue, une main ouverte,
des yeux attentifs, une vie,
la vie à se partager. »

111 Abbaye-4

Lynfo-104 ESPERANCE

104-jusqu'à900ans tu vivrasd’une vie en bonne Santé bien évidemment !

On peut faire dire un peu tout et n’importe quoi aux statistiques. L’espérance de vie aurait doublé dans les pays développés ces deux derniers siècles où le nombre de personnes âgées ne cesse d’augmenter. Des pays de tous les continents détiennent une espérance de vie supérieure à 80 ans, l’augmentation de l’âge moyen de vie est favorisée par l’amélioration du niveau de vie, l’hygiène et l’alimentation qui joue un rôle important. L’organisme vivant a le pouvoir de rétablir la santé si on lui donne les moyens et ces moyens ne passent pas toujours par la chimie ou le bistouri.

104-espérance de vie et retraiteQuelques réflexions : En France, l’espérance de vie en bonne santé a encore augmenté, celle de Gégé atteint désormais 78,7 ans et 85 ans pour Maryse. Mais le concept d’espérance de vie représente-t-il un quelconque intérêt si l’on n’est pas en bonne santé ? Ne sert-il pas de prétexte fallacieux à l’allongement de la durée du travail et à repousser l’âge de départ à la retraite ? Devons-nous tendre avec espoir vers un monde constitué de 20% de grabataires ?

104_vous finirez au PanthéonL’indicateur d’espérance de vie en bonne santé ou « année de vie en bonne santé » (AVBS) représente le nombre d’années en bonne santé qu’une personne peut s’attendre à vivre (à la naissance). Il combine des informations sur la population d’un âge spécifique en bonne ou mauvaise santé et des informations de mortalité. Il est aussi appelé « espérance de vie sans incapacité » (EVSI) c’est à dire le solde des années que l’on est censé vivre sans être limité dans ses activités quotidiennes y compris bénévoles (se déplacer, se nourrir, se vêtir, se distraire etc. … en l’absence d’incapacités).

104-espérance fait vivre jusqu'en 2020ON VOUDRAIT NOUS FAIRE CROIRE au nom d’une logique imparable qu’avec l’allongement de la durée de vie, il est indispensable de prolonger la durée du travail et donc de retarder l’âge de départ à la retraite pour “sauver” les régimes de retraite, gravement menacés, c’est à dire en limitant les cotisations patronales et la réduction des droits des retraités sous différentes formes. Ce raisonnement n’est pas le résultat de la seule hypocrisie, mais aussi de l’ignorance profonde des classes dirigeantes, aussi bien patronales que politiques, souvent incapables d’en mesurer la portée à moyen et long terme.

104-coupe budgétaireLA REALITE ! Il est indispensable de sortir des idées simplistes et d’aborder le sujet de la durée de vie, non seulement du point de vue de la santé publique, mais aussi de son incidence sur l’organisation du travail et sa durée. L’espérance de vie en France, a connu ses dix dernières années, une augmentation de près de 2 ans, pour les hommes comme pour les femmes, mais dans quel état ! Celles et ceux qui naissent  aujourd’hui, voient leur durée de vie s’allonger de 2 ans, mais dans le même temps, ils souffriront d’une durée d’incapacité augmentée de 2 ans et demi ! Depuis 2004, les quinquagénaires[1] ont gagné 1,5 année de vie … et perdu 2 ans de bonne santé. L’EVI régresse !

104_retraites-pas-en-arriereAujourd’hui, plus besoin d’être vieux pour souffrir de maladies liées à l’âge ou pour subir les assauts du handicap dans ses activités quotidiennes, au foyer comme au travail. Même si les progrès médicaux maintiennent plus longtemps en vie des personnes en mauvaise santé, les statistiques démontrent qu’en France, en moyenne, toutes les années de vie gagnées l’ont été avec des incapacités. Ces études connues, le COR[2] s’inquiète de la situation, la CNAMTS[3] considère que les actions de prévention menées actuellement permettraient d’endiguer le phénomène et les Syndicats dans leurs argumentaires lors des négociations nous alertent sur les conséquences néfastes du recul de l’âge de départ à la retraite. Certains Partis dénoncent la généralisation des politiques austéritaires avec la domination des intérêts financiers conduisant à la crise, à la récession qui s’étend et qui menace la paix. La précarité s’introduit de plus en plus dans notre vie.

104-espérance vie fumeurFaute d’affronter la finance, l’Europe austéritaire est incapable de résoudre les conséquences néfastes de la domination d’argent sur nos vies. Les derniers Gouvernements nous gratifient de promesses fallacieuses en prenant des décisions d’austérités, le MEDEF[4], fidèle à ses traditions, fait pareil et on comprend facilement pourquoi !

Quant au Corps Médical, actuellement plus préoccupé par la généralisation du “tiers payant” que par ce sujet, il reste impuissant face aux maladies de dégénérescence liées aux conditions de vie ou aux tares qu’elle génère trop souvent elle-même. Si la France est première pour l’espérance de vie en Europe, elle est seulement dixième pour l’EVSI, avec des affections qui la minent, bien identifiées : troubles musculo-squelettiques, troubles cardio-vasculaires, troubles respiratoires, dépression et anxiété, maladies neuro-dégénératives et les anti-inflammatoires n’ont pas pour vocation de guérir l’arthrose ! … Les principaux facteurs de risques, ceux qui sont bien connus, justifieraient une politique de santé agressive : tabac, alcool, Junk Food[5]L’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes est de 6 ans dan l’UE, alors que l’EVSI atteint à peine une demi année.

Ceux qui se disent en bonne santé ne le sont pas forcément. Ce qui compte, ce n’est pas de gagner en années mais d’opter pour une bonne qualité de vie et d’être bien dans sa peau. A toi maintenant de me dire ce que tu en penses ! A ta santé : Gégé

« Son sourire (celui de Maryse) rallonge mon espérance de vie ! »

104_retraite, vie apès mort[1] Quinquagénaire : personne dont l’âge se situe entre 50 et 59 ans
[2] COR : Comité d’Orientation des Retraites
[3] CNAMTS : Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés
[4] MEDEF : Mouvement des entreprises de France
[5] JUNK FOOD : la malbouffe est la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en graisses ou en sucres. Les hamburgers, hot-dogs, frites, chips, sodas … en sont des archétypes.