Lynfo-136 Vœux 2019

Alors la PAIX viendra … Si tu y crois …

Si tu crois à la Paix, prépare la justice,

Si tu crois qu’un sourire est plus fort qu’une arme,

Si tu crois que le logement peut être un havre de Paix,

Si tu crois que l’Amour est la seule force de dissuasion,

Si tu crois qu’être différent est une richesse et non un danger,

Si tu estimes que c’est à toi de faire le premier pas plutôt qu’à l’autre,

Si tu crois que ce qui rassemble les hommes est plus fort que ce qui les divise,

Si tu crois aussi que la paix est déterminante pour l’environnement la  la santé,

Si tu considères que la paix est liée au développement social et à nos droits,

Si l’iniquité et l’injustice qui frappe les autres te révolte autant que celle que tu subis,

Si le regard d’un enfant parvient encore à désarmer ton cœur,

Si tu sais accueillir et accepter un avis différent du tien,

Si pour tu refuses qu’après toi ce soit le déluge,

Si pour toi l’autre est d’abord un frère,

Si tu crois que la paix est possible, 

… Alors la PAIX viendra

« Une bonne Santé ce n’est pas l’absence de symptômes, c’est la présence de la Paix.

Écoutons les murmures de l’âme, pas les pleurs du corps »

Mélimélo de textes pour 2019.

A ta Santé, Gégé

Lynfo-111 BLANDINE

HOMMAGE à Catherine NESME 1920 – 2016

(rebaptisée Blandine lors de son entrée au couvent)

( Publié par Gégé, de l’Abbaye Bénédictine de Belmont-Tramonet – samedi 13 août 2016)

111 Abbaye-1C’est avec beaucoup d’émotion que ce mercredi 10 août, Soeur Marie, la mère Abbesse, nous prévient du décès de tante Catherine, notre Soeur à tous.

Abbaye la Rochette Caluire

Abbaye la Rochette Caluire

Née le 30 mars 1920, tu resteras pour tous « Soeur Blandine » (CLIC sur PRIERE pour Blandine) la dernière vivante d’une génération de NESME comptant 8 enfants, tu venais d’avoir 96 ans mais jusqu’au bout tu as gardé toute ta lucidité.

A ta majorité, tu rentrais discrètement au château de la Rochette, monastère des sœurs bénédictines situé à Caluire. En 1947, tu es alors la 98ème novice à prononcer ses vœux selon la règle austère de St Benoît.

Réhabilitation de l'Abbaye après sa vente

Réhabilitation après vente de l’Abbaye de Caluire

Te voilà transférée en 1970 au château de Belmont-Tramonet, dans ce nouveau cloître de Savoie, havre de paix, de silence et de prière, empreint d’une « aura » spirituelle … ouvert depuis sur le monde.

111 Abbaye-4

Abbaye St Joseph de la Rochette à Belmont-Tramonet-73300

D’aucun se souvient de ces « petites mains » qui firent la renommée des produits en tout genre sortis des ateliers du convent : poteries, vêtements liturgiques ou carrés de soie Hermès … et bien sûr, de l’imprimerie … et qui n’a pas reçu une image de Blandine, illustrant des scènes bibliques sur fonds pastel !111 Image biblique

A 94 ans, toujours en secret, tu renouvèles tes vœux de moniale, c’était en 2014. Peu après tu participes à la « cousinade-partie » à laquelle ta communauté avait souscrit bien volontiers.

Quelle belle journée de mai 2014 à l’abbaye, entourée de la famille qui aujourd’hui encore se réunit (CLIC sur RASSEMBLES autour de Blandine) pour lui rendre ce dernier hommage.

Oui, Blandine tu as été le ciment de notre famille, prenant des nouvelles de tous, donnant des nouvelles de chacun … tu t’intéressais  à nos vies et partageait nos joies et nos inquiétudes avec beaucoup d’empathie.

Montage photo avec Blandine au centre à côté d'Edmonde - Cousinades dans les jardins de l'Abbaye - dimanche 18.05.2014

Montage photo avec Blandine au centre à côté d’Edmonde – Cousinades dans les jardins de l’Abbaye – dimanche 18.05.2014 –

Nous avons retenu de tes dernières volontés, que tu ne souhaitais pas que l’on « s’acharne » à te réanimer, désirant vivement partir à la rencontre de ton Seigneur sans créer de souci.

111 Sourire BlandineCLIC sur le faire-part de DECES de Blandine, illustré de sa photo, il résume bien sa devise « servir le Seigneur dans la joie » ; nous restons admiratif devant son engagement et sa fidélité dans cette profession monastique.

Nous garderons de toi Blandine ce dernier sourire que Paul Eluard a mis en poème :

UN SOURIRE
 « La mort n’est jamais complète, il y a toujours puisque je le dis, puisque je l’affirme
Au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille, désir à combler, faim à satisfaire
Un cœur généreux, une main tendue, une main ouverte,
des yeux attentifs, une vie,
la vie à se partager. »

111 Abbaye-4