Lynfo-108 FERIES …

MAISON de RETRAITE ou RETRAITE à la MAISON !

Et si on offrait à Gégé un coffret découverte !

Et si on offrait à Gégé un coffret découverte !

108 Crisebox-maison-retraiteLundi de Pentecôte[1] : Jour férié un peu particulier qualifié de « journée de solidarité envers les personnes âgées et/ou des personnes handicapées. Un vrai « bordel » depuis qu’il fut instauré suite à la canicule de 2013. Les fonds (2,5 milliards d’euros/an) d’un jour de 7 heures de travail gratuit ou 3,5h pour un mi-temps, devaient (en principe car se fut loin d’être le cas) rapporter gros  pour servir l’autonomie et plus précisément aux maisons de retraite. Mais ces dernières souffrent toujours d’un manque criant de personnel. 108 Je suis le nouvel infirmierActuellement si les salariés doivent toujours un jour de travail qui depuis n’est plus forcément ce lundi, les retraités imposables doivent également y contribuer ! Aller en maison de retraite, partir de chez soi n’est pas un choix facile … encore plus difficile lorsque l’on en connaît le prix à payer : 2 200 à 3 000 €/mois pour des prestations améliorées. 108 férié pour les vieux

L'argent ne fait pas le bonheur mais y contribue bien !

L’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue bien !

Comparé avec un séjour à l’hôpital, c’est 4 à 5 fois moins cher, à la différence c’est qu’une journée à l’hôpital est presque entièrement remboursée par la Sécurité Sociale, MERCI le CNR[2] !

Mais partir en maison de retraite, ce n’est pas seulement quitter son domicile, ce que beaucoup ne comprennent pas, cette privation est plus forte que ce que l’on imagine. C’est surtout quitter et perdre sa liberté. Les personnes ont moins peur de la mort que de la privation de liberté engendrée par la fin de l’autonomie. 108 Maison-retraiteLa capacité à rester autonome est un prérequis pour conserver une image de soi. Quand on est plus autonome, on continue à vivre et à être quelqu’un ! La parole des seniors est souvent confisquée, elle est toujours un peu ridiculisée ! Le temps passe très vite, mais le souvenir ne s’éteint pas ! Ces personnes âgées que nous côtoyons étaient jeunes avant-hier et sont souvent restés les mêmes. 108 Que veut MamieOn peut penser qu’elles sont plus sages, mais non, elles sont pareilles ! Avec leurs impatiences et leurs envies. On change peu sauf que l’on acquière un peu plus d’expériences, de hauteur ! Une des questions que pose la vieillesse, c’est « qu’est-ce qu’on est après » la retraite, la vie sociale, en dehors de ce regard que les autres portent sur nous. Lorsqu’à la retraite, un senior se retrouve coupé des liens sociaux et professionnels, il s’interroge et la vie l’amène à se réinventer car il est perçu comme quelqu’un qui a été et non pas comme l’humain qui va être.108 C'est bien pire maman

La difficulté, l’âge venant, quand on est plus autonome est de continuer à vivre, à être quelqu’un, à témoigner du vieillissement et du temps qui passe ! « C’est au moment où nos forces diminuent de moitié que nos années comptent double » Tristan Maya »

108 Mieux-s-entendre-miniCet article emprunté à l’idée vraie ou fausse que l’on se fait des seniors ou que les séniors se font d’eux mêmes, est illustré avec humour par l’enquête « Coulons des jours heureux en maison de retraite » réalisée par un journaliste interrogeant des pensionnaires : Que faites-vous depuis que vous ne travaillez plus ? Moi, je fais de la photo, dit l’un. Moi, je jardine, ajoute l’autre. Moi, je fais de la recherche, explique un troisième. De la recherche ? Dans quel domaine ? demande t’il. Ça dépend : Je recherche ma canne, mes lunettes, mon sonotone, mon dentier … et par le tournage ci-dessous de deux vidéos-gag des années 60.

[1] Voici la question rouge du mois : Cette fête de la Pentecôte représente t-elle pour toi, autre chose qu’une longue fin de semaine suivi d’un lundi férié ?

[2] Le Conseil national de la Résistance souvent abrégé en Programme du CNR et intitulé « Les Jours Heureux », a adopté à l’unanimité en 1944 un plan complet de Sécurité Sociale, visant à « assurer à tous les citoyens des moyens d’existence, dans tous les cas où ils sont incapables de se le procurer par le travail ».

Ah, j’oubliais une vidéo du même genre sur la mémoire qui se fait la malle !

Publicités

Lynfo-91 VŒUX 2015

En VOEUX tu, en voilà !

Que cette nouvelle année te garde en bonne SANTÉ flag_Santé

Et apporte la flag_Paix à laquelle chaque peuple aspire,

Que Voeux2015 encourage tes CHOIX et tes engagements,

Pour oser un monde plus juste et PLUS HUMAIN,

Où les murs tomberont, où l’apartheid sera banni !flag_Israël-PalestineOù les guerres éco-financières et de religions cesseront !

91 flag_religionsA ta santé : Gégé  91 flag franco-brésilien

 

 

 

Lynfo-81 A TA SANTE

81-Humain d'abord

Aujourd’hui voici quelques arguments politiques de Santé, qui paraissent intéressants, tout comme le résultat de mon dernier scanner qui, contrairement au temps, est au beau fixe !

… Pour être au cœur de « L’HUMAIN D’ABORD« , les politiques publiques ont un rôle à jouer en matière de santé : résorber la précarité, créer les conditions d’un logement décent pour le plus grand nombre, donner les moyens à la médecine, c’est améliorer la santé de la population. Développer les énergies alternatives pour remplacer les énergies carbonées et nucléaire, c’est lutter contre nombre de maladies respiratoires et nombre de cancers etc.

81-medicament_innefficaceCréer un pôle du médicament indépendant du lobbying de l’industrie pharmaceutique et des laboratoires, pour éviter les scandales, qu’il s’agisse du Médiator, des prothèses PIP, ou de l’usage des métaux lourds dans les soins dentaires. A l’heure actuelle, on observe des écarts de prix considérables entre deux médicaments qui rendent rigoureusement le même service, c’est une gabegie qui n’a pas lieu d’être.

81-priere-avant-repasInterdire l’usage des substances dangereuses dans l’agriculture (produits phytosanitaires responsables de cancers), mais aussi en produisant selon des modalités respectueuses de l’environnement, nous améliorerons l’alimentation. Tout cela accompagné de programmes de prévention, d’une réglementation des nutriments responsables de la malbouffe et de l’obésité, fauteuses de tant de maladies. La santé c’est aussi dans l’assiette !81-Au menu

Lorsque l’on est malade, il n’est pas vrai que l’on puisse choisir sereinement son médecin, son traitement, les modalités de celui-ci. Nous sommes tous face : aux dépassements d’honoraires, à la tarification en secteur 2, aux délais d’attente trop longs pour une opération, une consultation chez un spécialiste … aux déremboursements, à tous ces dispositifs qui font qu’aujourd’hui tant d’habitants de ce pays renoncent à tout ou partie des soins qui leur seraient nécessaires, notamment pour les lunettes, appareils auditifs, soins dentaires ou les pilules contraceptives dont un grand nombre ne sont pas du tout remboursées.

81-enquête santé« Oui, mais ça couterait trop cher » selon certains. Fadaises ! Notre système de Sécurité Sociale a été mis en place en 1945, dans un pays dévasté par la guerre, bien plus pauvre que la France de 2013 ! Mais le développement des soins qu’il a permis a nourri les appétits du privé qui veulent mettre la main sur ce secteur. Il faut d’urgence sortir de la logique de marchandisation du système de santé imposé en Europe qui mène à une dégradation de la santé des plus démunis. Le financement n’est pas un problème, le manque de moyens oui !

81-Croix pharmacieIl faut en finir avec les fermetures d’hôpitaux publics, maternités, centres de soins et d’IVG, des limitations des dépenses de santé. Il faut repenser l’accompagnement de la perte d’autonomie par une augmentation significative de l’APA et la mise en place de structures temporaires d’accueil, accroitre la formation et la qualification, ainsi que la rémunération des personnels d’aide à la personne, dans un cadre public ou associatif non lucratif.

Tout ceci est ambitieux, créateur de mieux être et d’emplois utiles. C’est bien le moins que puisse faire un programme[1] qui s’intitule « L’HUMAIN D’ABORD » !

[1] Pour voir ce programme du Front de Gauche CLIC sur L’HUMAIN D’ABORD