Lynfo-126 CA SE PREPARE !

BILAN des Assemblées, FÊTES de fin d’année, ANNIVERSAIRES, SAUVEGARDE du LOGEMENT social … La question du temps et des moyens impose des choix à faire pour pouvoir répondre aux sollicitations de son entourage : la famille et les amis répondront-t-ils à nos invitations ? nos enfants nous rendrons-t-ils visites à Noël à Pâques ou à la Trinité ? serons-nous encore plus nombreux aux prochains rassemblements pour sauver le logement social ? aura-t-on le temps, avant les Assemblées Générales, d’établir le bilan de fin d’exercice des associations dont j’assume la trésorerie ? …

Bref comme d’habitude, jusqu’à la dernière minute, jusqu’au jour J, il faudra attendre la réponse qui nous réchauffera le cœur ou pour savoir si le quitus et la confiance des amis nous sera renouvelée ! Une chose est certaine, en préparant au mieux nos interventions, nous pensons être mieux compris … « Un peu comme mes petits enfants qui font leurs lettres au père noël pour avoir le jouet dont ils rêvent » !

Macron envoie son Secrétaire d’Etat De Normandie visiter la banlieue De Vénissieux

Dur, dur d’être compris en cette crise du logement qui s’accentue, preuve en est notre rencontre avec le secrétaire d’État de la cohésion des territoires en visite dans notre ville. Ce jour là, avec mes amis locataires de la Confédération Nationale du Logement nous l’avons rencontré pour dire notre inquiétude face aux attaques du gouvernement contre les plus modestes, notamment en baissant dès le 1er octobre leur APL -5 €, puis -60 € à -79 €  (famille de 4) en 2018, avant même d’avoir bénéficier de la promesse d’une baisse de loyer à contrario des cadeaux fiscaux sont toujours et largement accordés  aux mêmes.

Une journée qui restera noire pour le logement social et les locataires du parc HLM comme ceux du parc privé qui verront dès l’année prochaine le budget alloué aux aides au logement chuter de 1,7 milliard, dégradant encore plus le service rendu par les bailleurs et ne résolvant en rien les problèmes. Et avec la baisse des APL les bailleurs auront autant de moins pour la construction, la rénovation et l’entretien de nos logements … sans parler de la perte des 300 000 emplois que les entreprises du bâtiment ont déjà chiffrée …

Il s’agit ni plus ni moins que de ralentir la mise à mort du logement social, avec au final la même conséquence fatale : Racketter l’APL pour redonner l’équivalent sous forme de baisse de loyer c’est un véritable tour de passe passe-passe !

Augmenter les dotations de l’Etat à la construction sociale et aux réhabilitations,  … pour faire baisser les loyers serait mieux !

Publicités

Lynfo-125 Nouvelles responsabilités

Conseil de QUARTIER & logement social

Activités périscolaires du mercredi pour nos petits enfants Juliette et Joséphine … mais aussi activités pour les séniors que j’essaie coûte que coûte de maintenir en allant au parc de Parilly faire ma marche nordique avec les ami(e)s de chez Léon : Brigitte, Corinne, Fabienne … traitées pour un cancer. Cette prescription de séances hebdomadaires d’Activités Physiques Adaptées m’est indispensable pour maintenir en forme mon mode de vie actif … bref enfin une « ordonnance » qui me permet de conserver la Santé et soutenir un rythme de vie d’une retraite bien remplie !

Et patatrac … mon téléphone sonne pour me rappeler que ce mercredi là, j’avais programmé en plus : une séance de kiné pendant le déjeuner, une réunion CNL l’après midi et surtout l’assemblée annuelle du CONSEIL de QUARTIER pour le souper ! Heureusement, Virginie, ma voisine du 4ème qui m’avait assisté lors du contrôle des charges, avait inte

POUR QUI ?

rpellé en vain notre bailleur pour résoudre l’énigme suivante :

« Comment peut-on avoir une régularisation de +300 € de charges à payer alors que le chauffage urbain a baissé de 17% et que la TVA a diminué de 19,6% à 5,5%  ! », selon les chiffres parus dans une publication de la ville et auxquels Virginie se référait.

Notre bailleur, assistant lui aussi à ce conseil de quartier, a justifié cette dépense supplémentaire par une période de froid (en période de réchauffement climatique ! et due selon la CNL à des provisions surement mal calculées !). Il faut se rappeler que déjà l’année précédente notre bailleur avait aussi fait un coup de Trafalgar aux locataires venus protester pour essayer de se faire entendre et se faire rembourser un erreur de facturation qui a échappée à LMH qui avant même d’avoir recherché une explication plausible, avait justifié le coût excessif en mettant en cause le chauffage urbain de Vénissieux !

C’est avec impatience que les locataires attendent aujourd’hui de Lyon Métropole Habitat de tenir ses promesses de « nouveaux mode de concertationredonner du pouvoir d’achat aux locataires grâce à la maitrise des charges«  et de nous expliquer les actions prévues pour faire baisser les charges dont la plus importante est le chauffage !

Au moment où les promesses ne sont plus tenues, ou le modèle du logement social de notre pays est la cible du Gouvernement :

  • par ordonnance l’allocataire du parc locatif privé ou public subi la baisse de son APL de 5€/mois au 1er/10/17.
  • pour les seuls bailleurs sociaux il est prévu en Janvier 2018 une autre baisse de l’APL de 50 à 70€/mois,
  • dès 2018 près de la moitié des Offices HLM seraient en voie disparaitre faute de dotations de l’Etat,
  • le droit au maintien dans les lieux ne sera plus assuré mais revu tous les 6 ans après enquête sur l’évolution du ménage,
  • le gel à 0,75% du taux du livret-A ne permet plus de financement du logement social,
  • le développement des ventes de HLM est préconisé par le gouvernement,
  • il est prévu le renforcement du surloyer au détriment de la mixité sociale, etc. …

il est indispensable de dire haut et fort que nous ne voulons pas la liquidation des HLM ni la sélection qui se met en place où tous les locataires seront perdants y compris celui mal ou non-logé, l’accédant à la propriété etc. … Telles sont les motivations justifiant ma candidature au conseil de quartier de ma ville.

VENISSIEUX dont je ne connaissais que les murs de l’usine Berliet devant lesquels papa, avant de prendre son travail (ajusteur-outilleur) nous amenait avec mes frangins prendre le car pour nos premières colos du Comité d’Entreprise (c’était en 1954) .

Ville que nous avons choisi avec Maryse pour venir y habiter en 1974, pour ses nombreuses activités et services rendus aux habitants, où nous avons pu apprécier ses valeurs de solidarité, du « vivre ensemble » à une époque aussi mouvementée qu’aujourd’hui ; ville où nous nous sommes investis dans les associations de quartier en 1977 au Comité des résidents de la ZUP des Minguettes et au foyer Claude Debussy ; depuis 1992 en étant l’un des animateurs de l‘amicale CNL des locataires A. Croizat ; en 2007 en représentant la CGT au Conseil d’Administration de nos bailleurs Opac et ensuite LMH où avec les associations de locataires nous nous sommes opposés tout dernièrement aux augmentations de loyers ; en 2012 où je suis appelé à participer à la section CNL de Vénissieux ; enfin en 2015 où à quelques-uns nous avons créé le Comité de Défense CNL des locataire Ferry & Paul Bert sur la base de nombreuses malfaçons et de dysfonctionnements rencontrés dans ces deux résidences LMH, litiges encore non complètement solutionné à ce jour.

Au moment où le logement social et les acquis sociaux sont brutalement remis en cause, nous pensons qu’il est indispensable qu’habitant du quartier, nous nous fassions entendre.

 Pour une meilleure santé du logement social,

A+ Gégé