Lynfo-127 VŒUX 2017

A ta ???????

A l’heure de la révolution numérique, où les VŒUX par mails, par textos ou sur les réseaux sociaux sont devenus incontournables !

A l’heure où le Bluetooth facilite la vie des malentendants, où le téléphone prend des photos, effectue le rappel de mes rendez-vous , où les SMS me parle chinois ! …

A l’heure où je peux vérifier sur mon aïe-phone que j’ai bien effectué mes 10.000 pas quotidien de remise en forme !

A l’heure ou mon vieil ordinateur devient ma mémoire et gère mes réunions, mes contacts, les anniversaires … et travaille de nuit avec moi pour palier le sommeil qui n’est plus de mon âge [1].

A l’heure des évolutions techniques  que je peine à suivre, ou mon empreinte digitale remplace mes codes secrets dont j’ai du mal à me souvenir, où mon téléphone me parle et écrit ce que je lui dicte !

Je te souhaite cette année encore par mail traditionnel mes Vœux de bonne santéainsi qu’à tous les enfants du Monde, notamment ceux des familles « recomposées », des familles expulsées avant la trêve hivernale[2], et qui se retrouvent Sans Domicile Fixe, à tous ceux qui sont victimes de la guerre et de la maladie ...

Des Vœux pour VIVRE, des Vœux de reconquêtes sociales : le droit au travail et au logement social, le droit à la santé et au maintien d’une Sécurité Sociale de haut niveau, le droit à un salaire et une retraite décente, le droit à la culture et aux congés payés … de droit de pouvoir vivre correctement sans emploi précaire …

Pioches pleins de valeurs dans ma collection à écouter « Prendre un enfant par la main » la meilleure chanson française du 20ème siècle CLIC sur >

Chantes avec les enfants pour ensemble « écrire sur les murs le nom de ceux qu’on aime » CLIC sur >

Le monde a besoins de PAIXLa PAIX a besoins du monde. A la PAIX !

A ta santé : Gégé

[1] La plupart d’entre nous avons besoin de 7h30 à 8h de sommeil. Certains dits « petits dormeurs », auront besoin de moins de 6 h de sommeil par nuit. D’autres n’auront besoin que de 4h de sommeil pour être en forme et je fait partie de ces 5 % de cette population de séniors « très petits » dormeurs qui en profitent pour vivre intensément chacune des heures ainsi gagnées sur les « gros dormeurs » qui représente environ 10 à 15% de la population mais qui auront besoin d’une durée moyenne de plus de 9h de sommeil par jour.
[2] Du 1er novembre au 31 mars, les locataires en difficulté ne peuvent plus être expulsés, même si une procédure a été engagée par le bailleur et que l’expulsion est confirmée par le tribunal.
Publicités

Lynfo-126 CA SE PREPARE !

BILAN des Assemblées, FÊTES de fin d’année, ANNIVERSAIRES, SAUVEGARDE du LOGEMENT social … La question du temps et des moyens impose des choix à faire pour pouvoir répondre aux sollicitations de son entourage : la famille et les amis répondront-t-ils à nos invitations ? nos enfants nous rendrons-t-ils visites à Noël à Pâques ou à la Trinité ? serons-nous encore plus nombreux aux prochains rassemblements pour sauver le logement social ? aura-t-on le temps, avant les Assemblées Générales, d’établir le bilan de fin d’exercice des associations dont j’assume la trésorerie ? …

Bref comme d’habitude, jusqu’à la dernière minute, jusqu’au jour J, il faudra attendre la réponse qui nous réchauffera le cœur ou pour savoir si le quitus et la confiance des amis nous sera renouvelée ! Une chose est certaine, en préparant au mieux nos interventions, nous pensons être mieux compris … « Un peu comme mes petits enfants qui font leurs lettres au père noël pour avoir le jouet dont ils rêvent » !

Macron envoie son Secrétaire d’Etat De Normandie visiter la banlieue De Vénissieux

Dur, dur d’être compris en cette crise du logement qui s’accentue, preuve en est notre rencontre avec le secrétaire d’État de la cohésion des territoires en visite dans notre ville. Ce jour là, avec mes amis locataires de la Confédération Nationale du Logement nous l’avons rencontré pour dire notre inquiétude face aux attaques du gouvernement contre les plus modestes, notamment en baissant dès le 1er octobre leur APL -5 €, puis -60 € à -79 €  (famille de 4) en 2018, avant même d’avoir bénéficier de la promesse d’une baisse de loyer à contrario des cadeaux fiscaux sont toujours et largement accordés  aux mêmes.

Une journée qui restera noire pour le logement social et les locataires du parc HLM comme ceux du parc privé qui verront dès l’année prochaine le budget alloué aux aides au logement chuter de 1,7 milliard, dégradant encore plus le service rendu par les bailleurs et ne résolvant en rien les problèmes. Et avec la baisse des APL les bailleurs auront autant de moins pour la construction, la rénovation et l’entretien de nos logements … sans parler de la perte des 300 000 emplois que les entreprises du bâtiment ont déjà chiffrée …

Il s’agit ni plus ni moins que de ralentir la mise à mort du logement social, avec au final la même conséquence fatale : Racketter l’APL pour redonner l’équivalent sous forme de baisse de loyer c’est un véritable tour de passe passe-passe !

Augmenter les dotations de l’Etat à la construction sociale et aux réhabilitations,  … pour faire baisser les loyers serait mieux !

Lynfo-125 Nouvelles responsabilités

Conseil de QUARTIER & logement social

Activités périscolaires du mercredi pour nos petits enfants Juliette et Joséphine … mais aussi activités pour les séniors que j’essaie coûte que coûte de maintenir en allant au parc de Parilly faire ma marche nordique avec les ami(e)s de chez Léon : Brigitte, Corinne, Fabienne … traitées pour un cancer. Cette prescription de séances hebdomadaires d’Activités Physiques Adaptées m’est indispensable pour maintenir en forme mon mode de vie actif … bref enfin une « ordonnance » qui me permet de conserver la Santé et soutenir un rythme de vie d’une retraite bien remplie !

Et patatrac … mon téléphone sonne pour me rappeler que ce mercredi là, j’avais programmé en plus : une séance de kiné pendant le déjeuner, une réunion CNL l’après midi et surtout l’assemblée annuelle du CONSEIL de QUARTIER pour le souper ! Heureusement, Virginie, ma voisine du 4ème qui m’avait assisté lors du contrôle des charges, avait inte

POUR QUI ?

rpellé en vain notre bailleur pour résoudre l’énigme suivante :

« Comment peut-on avoir une régularisation de +300 € de charges à payer alors que le chauffage urbain a baissé de 17% et que la TVA a diminué de 19,6% à 5,5%  ! », selon les chiffres parus dans une publication de la ville et auxquels Virginie se référait.

Notre bailleur, assistant lui aussi à ce conseil de quartier, a justifié cette dépense supplémentaire par une période de froid (en période de réchauffement climatique ! et due selon la CNL à des provisions surement mal calculées !). Il faut se rappeler que déjà l’année précédente notre bailleur avait aussi fait un coup de Trafalgar aux locataires venus protester pour essayer de se faire entendre et se faire rembourser un erreur de facturation qui a échappée à LMH qui avant même d’avoir recherché une explication plausible, avait justifié le coût excessif en mettant en cause le chauffage urbain de Vénissieux !

C’est avec impatience que les locataires attendent aujourd’hui de Lyon Métropole Habitat de tenir ses promesses de « nouveaux mode de concertationredonner du pouvoir d’achat aux locataires grâce à la maitrise des charges«  et de nous expliquer les actions prévues pour faire baisser les charges dont la plus importante est le chauffage !

Au moment où les promesses ne sont plus tenues, ou le modèle du logement social de notre pays est la cible du Gouvernement :

  • par ordonnance l’allocataire du parc locatif privé ou public subi la baisse de son APL de 5€/mois au 1er/10/17.
  • pour les seuls bailleurs sociaux il est prévu en Janvier 2018 une autre baisse de l’APL de 50 à 70€/mois,
  • dès 2018 près de la moitié des Offices HLM seraient en voie disparaitre faute de dotations de l’Etat,
  • le droit au maintien dans les lieux ne sera plus assuré mais revu tous les 6 ans après enquête sur l’évolution du ménage,
  • le gel à 0,75% du taux du livret-A ne permet plus de financement du logement social,
  • le développement des ventes de HLM est préconisé par le gouvernement,
  • il est prévu le renforcement du surloyer au détriment de la mixité sociale, etc. …

il est indispensable de dire haut et fort que nous ne voulons pas la liquidation des HLM ni la sélection qui se met en place où tous les locataires seront perdants y compris celui mal ou non-logé, l’accédant à la propriété etc. … Telles sont les motivations justifiant ma candidature au conseil de quartier de ma ville.

VENISSIEUX dont je ne connaissais que les murs de l’usine Berliet devant lesquels papa, avant de prendre son travail (ajusteur-outilleur) nous amenait avec mes frangins prendre le car pour nos premières colos du Comité d’Entreprise (c’était en 1954) .

Ville que nous avons choisi avec Maryse pour venir y habiter en 1974, pour ses nombreuses activités et services rendus aux habitants, où nous avons pu apprécier ses valeurs de solidarité, du « vivre ensemble » à une époque aussi mouvementée qu’aujourd’hui ; ville où nous nous sommes investis dans les associations de quartier en 1977 au Comité des résidents de la ZUP des Minguettes et au foyer Claude Debussy ; depuis 1992 en étant l’un des animateurs de l‘amicale CNL des locataires A. Croizat ; en 2007 en représentant la CGT au Conseil d’Administration de nos bailleurs Opac et ensuite LMH où avec les associations de locataires nous nous sommes opposés tout dernièrement aux augmentations de loyers ; en 2012 où je suis appelé à participer à la section CNL de Vénissieux ; enfin en 2015 où à quelques-uns nous avons créé le Comité de Défense CNL des locataire Ferry & Paul Bert sur la base de nombreuses malfaçons et de dysfonctionnements rencontrés dans ces deux résidences LMH, litiges encore non complètement solutionné à ce jour.

Au moment où le logement social et les acquis sociaux sont brutalement remis en cause, nous pensons qu’il est indispensable qu’habitant du quartier, nous nous fassions entendre.

 Pour une meilleure santé du logement social,

A+ Gégé

Lynfo-124 AGISSONS !

NON au démantèlement du logement social

Je reviens du 78è congrès des HLM, avec la confirmation du gouvernement de s’attaquer au logement social et aux principes  même de la République : « égalité, solidarité et justice ». 

Non aux ordonnances démagogiques à l’encontre des 11 millions de locataires du parc social.  Dès ce mois d’octobre, 6,5 millions d’allocataires dont 800 000 étudiants dans la précarité, vont perdre 5 euros d’APL puis 8 à 10 euros dans un an … Et ce n’est qu’un début, car en 2018, le gouvernement compte retirer 50 à 60 € de plus à chacun de ceux qui perçoivent l’APL !

La CNL défend le pouvoir d’achat des familles en même temps que l’aide l’aide de l’Etat pour la construction (aide à la pierre)

Un allocataire sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté.

Signes et fais signer la pétition en ligne : Le racket des locataires doit cesser

Je t’invite à envoyer ce faux billet au gouvernement APL BILLET PETITION 50 € verso pour qu’il prenne l’argent sur la grande fortune des 3 400 ultras-riches plutôt que dans le portefeuille des locataires modestes.

Dis non au racket des locataires modestes en signant et en renvoyant directement cette carte postale à l’Elysée.

A ce jour, le gouvernement n’a toujours pas reculé sur sa décision de diminuer les aides personnelles au logement, notre mobilisation continue donc, de plus en plus forte, car nous sommes de plus en plus nombreux à dire :

NON au bail mobilité ! NON à la vente de nos HLM ! NON à la ghettoïsation de nos quartiers ! Non à l’annulation des crédits pour la production de logements sociaux.

LE DROIT A UN TOIT ET A LA DIGNITÉ N’EST PAS UN LUXE,

C’EST UN DROIT POUR TOUS !

A ta santé, Gégé

 

Lynfo-122 THEÂTRE en vacances

Julien s’en va la haut siffler sur la Colline

Acte I : Après sa journée au théâtre de l’Est parisien, appelé aussi « Théâtre de la Colline« [1] Julien nous a renvoyé par colis SNCF, notre petit rat d’opéra « Joséphine » rejoindre sa cousine Juliette que Rémy & Amandine avaient livrées à la fin de notre cure thermale. Le scénario se passe non loin de la source du Pestrin ou coule la précieuse « Ventadour » de renommée internationale.

Acte II : Puis c’est le cirque, la trapéziste, le dromadaire, les chèvres et leur bouc, les toboggans et plongeons dans l’Ardèche, la piscine en eau thermale à 30°, les lumignons et le feu d’artifice du 14 juillet, le grattage des piqûres de moustiques, l’échec au permis de tonte du gazon, les balades sur les hauts de Neyrac, le mistigris qui s’échappe du jeu, la balançoire et les « pétacles » à tout heure, la tablette de chocolat … et celle de Gégé, l’éco-pain du vendredi avec leurs tartes (oignons, carottes, courgettes … et bien sur les siestes avec en fin soirée les interminables histoires chantées de Maryse !

 Dernier Acte : De son loft aux  cheminées fumantes Rémy vient nous rejoindre et Julien Claire descendent de leur colline du 20ème, pour récupérer leurs rejetons. Ils avaient chacun amené leur dernier né : le tonitruant Basile (2ans) et le petit ver rampant Lucien (9 mois) … de quoi animer notre prochain séjour à Neyrac !

Beaucoup de cinéma pour résumer en quelques mots une belle histoire : celle du théâtre qui au début de ses « 25 siècles d’existence, se déroulait en plein air. Qui dit plein air dit entrée gratuite, qui dit entrée gratuite dit subvention, qui dit subvention dit service public. Service public de divertissement mais aussi d’enseignement«  ! ! !

Entracte : Connais-tu le slogan « 1 minute de RiRE est aussi efficace que 40 minutes de RELAXATION » ? Rire pour décompresser et dédramatiser une situation, donc prendre du recul et faire tomber la pression c’est bon pour la santé ! J’envie Maryse au sourire permanent (ou presque !) de pouvoir ainsi se relaxer toute la journée … sans pour autant avoir la sensation de bien-être et de sérénité vantée par cette Pub !

Le rideau se baisse sous les applaudissements de tous, les acteurs reviennent : « il n’y a pas de moments ordinaires » pour cette petite quinzaine ardéchoise ensoleillée de FOU-RIRES avec nos grands et petits enfants qui sont, pour nous, grands parents, source d’une joie immense.

Merci encore à Cathy, Sylvie et Francis qui, une fois de plus nous ont permis de bénéficier de vacances extraordinaires pleines de confitures, de framboises, d’abricots, d’oeufs et de légumes frais. Merci à nos enfants de l’aide apportée au séjour de leurs enfants. A la santé de toutes et de tous ! Gégé

[1] Le théâtre de la colline fait partie des 6 théâtres nationaux avec la Comédie-Française, l’Odéon, le Théâtre National de Chaillot, l’Opéra Comique et le Théâtre National de Strasbourg. C’est un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) créé pour faire face à un besoin qui pourrait être assuré par une entreprise commerciale, mais qui, compte tenu des circonstances, ne peut pas être correctement effectué par une entreprise privée soumise à la concurrence.
Il réuni créateurs, auteurs et penseurs en donnant notamment la parole aux adolescents, la nature politique de l’écriture et la place fondamentale qu’elle peut avoir dans la vie publique, pour questionner le monde d’aujourd’hui, poser la question de la mémoire et de l’héritage, de l’exil dont le drame se noue sur plusieurs continents.
Le dramaturge libano-canadien Wajdi Mouawad est à la tête du prestigieux théâtre national de La Colline, (http://www.colline.fr/), « un auteur qui vient affirmer le choix d’un théâtre du récit, lyrique, populaire et métissé ».

Lynfo-119 MAMIE et LE FILS INSOUMIS

Joyeux week-end Pascal avec Mamie pour celles et ceux qui ont pu se libérer pour fêter ses 94 ans. Une pensée familiale aux absents, à ceux qui travaillent en nocturne, les dimanches et jours fériés : Sébastien, contrôleur Sncf ; Amandine & Michaël qui étaient de nuit pour accueillir à 3 heures du matin une petite sœur pour Jade : Elise née ce 14 avril-2017 ; la famille de Julien-Claire : Joséphine et son petit frère ont du rebrousser chemin après que Lucien, né le 12 nov-2016, ait attrapé la bronchiolite du nourrisson … et j’en oublie surement … sans nouvelles de celles et ceux que mon sonotone n’a pas captées !

Cela n’a pas empêché d’être plus nombreux que l’année précédente, de voir de nouveaux petits enfants rejoindre la fête et accueillir (dans les bras de mamie sur la photo) notre « bella e discreta » Catalia née le 25 nov-2016 venue dans son landau se présenter au clan en cette belle journée printanière. La saga familiale est revenue partager le traditionnel gratin dauphinois aux champignons lyophilisés avec le gigot d’agneaux échappés du troupeau paissant dans le pré voisin  … une bien bonne cuisine gastronomique élaborée avec les produits de la ferme-auberge du Bessan et des exploitations de leurs amis coopérateurs. Un service un peu longuet mais dans un cadre champêtre avec vue panoramique sur le glacier du Gleyzin !

Mamie Edmonde était vraiment heureuse d’être entourée de ceux qui l’aiment : Marie-Paule, connue aujourd’hui pour être sa cousine, de ses cinq fils et leurs brus adorées avec leur marmaille, de ses petits et arrière-petits enfants[1] venus faire un dessin à leur Mamie, participer à la fête, à la chasse aux œufs, à la pêche miraculeuse et faire pleins de bêtises … Mamie heureuse de recevoir des fleurs et des cadeaux (qu’elle voudrait bien savoir qui les lui a offerts et voir les photos qui ont été prises !) et de se rappeler en 2 clics les questions QUIZ des jeux de mémoire.

Nous avons tous été vraiment émus de l’émotion de Mamie lorsqu’elle a soufflé ses bougies et que Maryse (sous la direction de la Chorale Populaire et de l’Opéra de Lyon) lui a  chanté cette belle chanson (CLIC sur la flèche au milieu du CLIP pour la réécouter)

Oui mais sans la tendresse l’amour ne serait rien, non, non, non, l’amour ne serait rien

Bref ce moment d’émotion passé, tout le monde s’est bien retrouvé et est prêt à recommencer. D’ores et déjà retiens le week-end de Pâques 2018 pour fêter l’anniversaire d’Edmonde avec les 70 ans de Gégé … et comme Maman nous dit chaque fois « si je suis toujours là »… Rassures-là en lui répondant que nous serons encore plus nombreux à venir lui fêter ses 95 ans … mais dans un lieu plus grand pouvant accueillir une cinquantaine de personnes avec un buffet de bons produits du terroir et des gîtes à proximités pour profiter d’un WE allongé … fais-nous tes propositions ! A ta Santé, Gégé l’insoumis !

Pourquoi l’ajout du symbole de la lettre « Phi » de l’alphabet grec ? Parce qu’il correspond à la philosophie de l’amour et de la sagesse mais aussi au nombre d’or (1,61) qui est la proportion harmonieuse dans la nature. Enfin parce que le mot FI fait écho aux initiales de la France Insoumise, le nouveau mouvement qui veut promouvoir d’autres façons de faire de la politique. Les idéaux et valeurs de la démocratie n’ont plus à être détournés de leur sens par la « caste du pouvoir financier et de la monarchie présidentielle ». Lancé dans les pays voisins, ce mouvement a pris le parti des « indignés », des plus pauvres, de tous ceux qui veulent « neutraliser les personnalités hyper toxiques » qui accaparent la démocratie à leur profit en vous faisant peur !

La France Insoumise est le mouvement des millions de familles, des sans emploi, des retraités, des salariés, des ouvriers, employés, cadres et techniciens, artisans ou commerçants, agriculteurs … qui peinent à boucler les fins de mois ; Ce mouvement est à l’image du « Podémos » arrivé en tête des élections législatives en Espagne et qui a ravi la deuxième place à un Parti Socialiste qui s’est effondré ; C’est le mouvement du tsunami du printemps arabe ...

Sans attendre dimanche prochain les groupes d’appui d’insoumis continuent le travail entrepris depuis plusieurs mois autour du programme « l’Avenir en commun » et pour expliciter comment la droite de « Macron et Le Pen » s’accapare le pouvoir contre le peuple !

Rdv à la manif du 1er mai.

[1] Catalia, Téo, Noa enfants de Céline (Nesme) et Michael Casassa ; Basile et Juliette enfants d’Amandine et Rémy ; Lucas fils de Yohan & Alexandra ; Floriane fille d’Aurélie (Nesme) et Julien Bec ; Lucie, fille de Coco et Marc-Denis …

Lynfo-118 NON aux EXPULSIONS

Trêve hivernale des expulsions locatives terminée

La Confédération Nationale du Logement réaffirme son opposition la plus ferme à cette pratique barbare et considère comme un scandale le fait que dans la 5ème puissance économique du monde, un pays qui se targue de respecter les droits de l’homme, on puisse mettre des familles à la rue.

En 2015, les expulsions avec le concours de la force publique ont explosé, avec une augmentation inédite de 24% par an. Ce chiffre ne représente pourtant que la partie immergée de l’iceberg. La plupart des expulsions se font sans intervention policière, le locataire préférant quitter les lieux de lui-même sous pression du bailleur et des huissiers.

Le résultat, c’est près de 150 000 personnes sans domicile, dont 30 000 enfants. Le droit effectif au logement conditionne beaucoup d’autres droits. Sans logement, pas d’accès à l’emploi, pas de possibilité de fonder une famille, pas de droit à la santé et encore moins au loisirs.

Certains proposent de faciliter encore les procédures d’expulsions laissant entendre que les locataires qui se retrouvent à la rue sont fautifs. Face à cette entreprise de culpabilisation, il faut rappeler quelques faits : 47% des impayés locatifs ont pour origine une perte d’emploi, 15% une perte de revenus suite à un divorce et 9% un problème de santé ou un accident.

C’est pour ces raisons que la Cnl lance comme chaque année une grande campagne contre les expulsions et interpelle les pouvoirs publics.

Au gouvernement, la CNL demande un moratoire contre les expulsions. Il devient urgent se stopper le robinet qui alimente le sans-abrisme. Soulignons l’absurdité de ce système qui conduit finalement à des dépenses considérables pour l’Etat, les collectivités territoriale et les locataires. Dépenses qui pourraient être utilisées pour construire des logements abordables et dignes, pour pouvoir solder tout ou partie de la dette locative.

La CNL sait pouvoir compter sur la volonté de notre Maire de Vénissieux pour défendre le droit au logement et continuer l’action pour faire reconnaître la légitimité de ses arrêtés municipaux interdisant les expulsions sans relogement

Nous réitérons l’appel de la CNL effectué du 31 mars 2016 POUR une Sécurité Sociale du logement. Le logement est un droit fondamental. Il doit être garantit par la même logique de protection collective qui s’applique à la santé ou au travail.

Enfin, la CNL s’adresse à tous les habitants qui ont des difficultés à payer leur loyer pour leur dire qu’il existe des solutions. Le pire dans cette situation est de rester seul. Dans les six permanences CNL, ils trouveront toujours un soutien et une aide pour se défendre, faire valoir leurs droits.