Lynfo-124 AGISSONS !

NON au démantèlement du logement social

Je reviens du 78è congrès des HLM, avec la confirmation du gouvernement de s’attaquer au logement social et aux principes  même de la République : « égalité, solidarité et justice ». 

Non aux ordonnances démagogiques à l’encontre des 11 millions de locataires du parc social.  Dès ce mois d’octobre, 6,5 millions d’allocataires dont 800 000 étudiants dans la précarité, vont perdre 5 euros d’APL puis 8 à 10 euros dans un an … Et ce n’est qu’un début, car en 2018, le gouvernement compte retirer 50 à 60 € de plus à chacun de ceux qui perçoivent l’APL !

La CNL défend le pouvoir d’achat des familles en même temps que l’aide l’aide de l’Etat pour la construction (aide à la pierre)

Un allocataire sur deux vit en dessous du seuil de pauvreté.

Signes et fais signer la pétition en ligne : Le racket des locataires doit cesser

Je t’invite à envoyer ce faux billet au gouvernement APL BILLET PETITION 50 € verso pour qu’il prenne l’argent sur la grande fortune des 3 400 ultras-riches plutôt que dans le portefeuille des locataires modestes.

Dis non au racket des locataires modestes en signant et en renvoyant directement cette carte postale à l’Elysée.

A ce jour, le gouvernement n’a toujours pas reculé sur sa décision de diminuer les aides personnelles au logement, notre mobilisation continue donc, de plus en plus forte, car nous sommes de plus en plus nombreux à dire :

NON au bail mobilité ! NON à la vente de nos HLM ! NON à la ghettoïsation de nos quartiers ! Non à l’annulation des crédits pour la production de logements sociaux.

LE DROIT A UN TOIT ET A LA DIGNITÉ N’EST PAS UN LUXE,

C’EST UN DROIT POUR TOUS !

A ta santé, Gégé

 

Publicités

Lynfo-123 BIEN VIEILLIR CHEZ SOI !

ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE : SOIS VIGILANT !

Attention à la fracture numérique !

« D’ici 2035, la population des plus de 75 ans progressera de 55 % en Europe pour atteindre 68 millions d’habitants. 30 % des personnes âgées chutent au moins une fois par an mais ce pourcentage augmente avec l’âge, les femmes tombent plus que les hommes, 90% des chutes concernent les plus de 65 ans« , celle de Gégé s’est produite à 69 ans et celle d’Edmonde à 94 ans !

« Plus de 40% des personnes hospitalisées après une chute ne peuvent plus retourner vivre chez elles«  exception faite pour Edmonde qui malgré la fracture de son épaule gauche+main droite et pour Gégé  la fracture de son humérus droit+main gauche, ont pu réintégrer leur foyer moyennant quelques adaptations.

Ces statistiques de mauvaise augure, sont hélas la réalité même si tous les deux ont eu la chance de s’être fracturé l’épaule plutôt que le col du fémur ce qui aurait alors causé un handicap supplémentaire important.

Établissement de rééducation, … une bonne occasion pour avoir de la visite tous les jours !

La chute est l’un des accidents le plus fréquent mais aussi l’un des plus redoutés des séniors et peut avoir des conséquences douloureuses marquant parfois le début d’une perte d’autonomie plus graves conduisant à l’hospitalisation comme cela a été le cas pour Maman, et pouvant rendre parfois plus difficile le maintien à domicile … mais l’avenir nous le dira ! L’entrée en maison de retraite médicalisée[1] est alors prescrit par le médecin. Cette fois Maman l’a échappée belle. Quant à Maryse & Gégé à titre préventif, ils vont courir s’inscrire sur la liste d’attente d’un EHPAD.

Diminution de la vision, de l’audition, troubles de l’équilibre et cognitifs sont les principaux facteurs à l’origine de ces chutes. Un accompagnement ou un environnement mal adapté peut aussi constituer un risque. Ces troubles augmentent avec le vieillissement, mais ne sont pas irrémédiables.

Des solutions pour éviter ta chute et limiter son impact : la plus économique est la pratique en groupe d’une activité physique essentielle pour entretenir sa vitalité et son morale. Gégé t’invite donc à te joindre à nous en confirmant ta venue ce dimanche 17 septembre pour une petite ballade sans rien se casser !

Car l’adaptation du logement pour continuer à vivre chez soi reste onéreuse et engendre des coûts supplémentaires de l’ordre de 5 à 8 000 €. … Un plan[2] d’aides individualisés est aussi proposé par l’équipe médico-sociale et peut comporter des heures d’intervenant à domicile comme cela est le cas maintenant pour maman qui a en plus une auxiliaire de vie matin et soir, le portage de repas, le kiné etc. … .

Les aides à la dépendance comprennent tous les frais liés à l’assistance nécessaire à la vie quotidienne. Elle est subordonné au GIR de la personne (grille ci-dessous) et peut aussi donner droit à l’APA[3], à une réduction d’impôts, à des aides techniques : pendentif de téléassistance, fauteuil roulant, déambulateur, coussins-matelas anti-escarres, climatisation etc. …

Personne qui n’a pas perdu son autonomie pour les actes de la vie courante. Ne peut pas bénéficier de l’APA
Se déplace à l’intérieur du logement, s’habille, s’alimente seule mais a besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, préparer ses repas et le ménage. Ne peut pas bénéficier de l’APA
N’assume pas seule son transfert, mais une fois levée, peut se déplacer dans son logt parfois aidée pour la toilette et l’habillage mais s’alimente le plus souvent seule
Conserve son autonomie mentale, partiellement son autonomie locomotrice, mais nécessitant plusieurs fois par jour des aides pour son autonomie corporelle
>ATTENTION< Confinée au lit ou en fauteuil, aux fonctions intellectuelles non totalement altérées, nécessite une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ;ou la personne aux fonctions mentales altérées, mais avec capacités locomotrices
>   PRÊT  <   Ultime niveau de dépendance complète, sans autonomie, correspondant d’une personne âgée confinée au lit ou en fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessitent une présence indispensable et continue d’intervenants
> PARTEZ     <Que peuvent bien se dire ces deux malades shootées à mort après un cocktail de médicaments bio-tonic ?(*)
 GiR-6  GiR-5  GiR-4  GiR-3  GiR-2  GiR-1  GiR-O
(*) Réponse du gag (humour noir) : « Les jeux sont faits je paye mon cancer, tu payes ta cirrhose et le premier qui meurt a gagné ! »

 

[1] EHPAD ou Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes également connu sous la dénomination MAISON DE RETRAITE, dédiée à l’accueil des personnes âgées de plus de 60 ans en situation de perte d’autonomie physique et/ou psychique et qui ne peuvent plus être maintenues à domicile. Elle est souvent mal vécue par la personne concernée comme par ses proches. De plus la pension complète s’avère être très coûteuse (environ 1 700 €  à +3000 € par mois).
[2] Les obligations d’ACCESSIBILITE (loi 13/07/1991) dans les logements collectifs et autres lieux de vie ainsi que les réglementations en faveur des personnes à mobilité réduite et dépendantes s’appliquent dans la construction neuve, mais peu en réhabilitation. Il appartient à l’usager, à ses aidants et aux professionnels du bâtiment de trouver la solution de travaux pour adapter son habitat.L’objectif est de profiter de son logement, y accéder, le sécuriser, cheminer, voir, utiliser les équipements ; faire sa toilette : WC (surélevés), lavabo, douche à l’italienne, siège de douche mural, barres de maintien, revêtements de sol antidérapants … ; pouvoir cuisiner : accéder aux rangements, aux plans de travail, à l’évier … ; cheminer : dans un dégagement, ouvrir sans peine les portes (somme de la largeur de la porte et du couloir supérieure à 2 m) ; portes coulissantes plus aisées à manipuler à condition de bien positionner les poignées et de le pas être trop lourdes, pose de volets roulants, automatisés, éclairage adapté … ; se garer facilement etc.
[3] APA ou Allocation personnalisée d’autonomie concerne aussi bien la personne âgée vivant à son domicile que celle vivant dans un établissement d’hébergement, destinée à celle ayant besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie courante, parce que son état ne lui permet pas de les assurer seule. Elle est modulée en fonction du degré de la perte d’autonomie et des ressources de l’intéressé. Il n’y a aucune récupération sur la succession du bénéficiaire. L’APA est un droit universel : la seule condition pour en bénéficier est la perte d’autonomie pour la personnes de plus de 60 ans, quel que soit son revenu. psychiques, fonctionnels, sociaux, environnementaux, ainsi que les habitudes de vie et qui permet d’élaborer un plan de soins individualisé

Lynfo-122 THEÂTRE en vacances

Julien s’en va la haut siffler sur la Colline

Acte I : Après sa journée au théâtre de l’Est parisien, appelé aussi « Théâtre de la Colline« [1] Julien nous a renvoyé par colis SNCF, notre petit rat d’opéra « Joséphine » rejoindre sa cousine Juliette que Rémy & Amandine avaient livrées à la fin de notre cure thermale. Le scénario se passe non loin de la source du Pestrin ou coule la précieuse « Ventadour » de renommée internationale.

Acte II : Puis c’est le cirque, la trapéziste, le dromadaire, les chèvres et leur bouc, les toboggans et plongeons dans l’Ardèche, la piscine en eau thermale à 30°, les lumignons et le feu d’artifice du 14 juillet, le grattage des piqûres de moustiques, l’échec au permis de tonte du gazon, les balades sur les hauts de Neyrac, le mistigris qui s’échappe du jeu, la balançoire et les « pétacles » à tout heure, la tablette de chocolat … et celle de Gégé, l’éco-pain du vendredi avec leurs tartes (oignons, carottes, courgettes … et bien sur les siestes avec en fin soirée les interminables histoires chantées de Maryse !

 Dernier Acte : De son loft aux  cheminées fumantes Rémy vient nous rejoindre et Julien Claire descendent de leur colline du 20ème, pour récupérer leurs rejetons. Ils avaient chacun amené leur dernier né : le tonitruant Basile (2ans) et le petit ver rampant Lucien (9 mois) … de quoi animer notre prochain séjour à Neyrac !

Beaucoup de cinéma pour résumer en quelques mots une belle histoire : celle du théâtre qui au début de ses « 25 siècles d’existence, se déroulait en plein air. Qui dit plein air dit entrée gratuite, qui dit entrée gratuite dit subvention, qui dit subvention dit service public. Service public de divertissement mais aussi d’enseignement«  ! ! !

Entracte : Connais-tu le slogan « 1 minute de RiRE est aussi efficace que 40 minutes de RELAXATION » ? Rire pour décompresser et dédramatiser une situation, donc prendre du recul et faire tomber la pression c’est bon pour la santé ! J’envie Maryse au sourire permanent (ou presque !) de pouvoir ainsi se relaxer toute la journée … sans pour autant avoir la sensation de bien-être et de sérénité vantée par cette Pub !

Le rideau se baisse sous les applaudissements de tous, les acteurs reviennent : « il n’y a pas de moments ordinaires » pour cette petite quinzaine ardéchoise ensoleillée de FOU-RIRES avec nos grands et petits enfants qui sont, pour nous, grands parents, source d’une joie immense.

Merci encore à Cathy, Sylvie et Francis qui, une fois de plus nous ont permis de bénéficier de vacances extraordinaires pleines de confitures, de framboises, d’abricots, d’oeufs et de légumes frais. Merci à nos enfants de l’aide apportée au séjour de leurs enfants. A la santé de toutes et de tous ! Gégé

[1] Le théâtre de la colline fait partie des 6 théâtres nationaux avec la Comédie-Française, l’Odéon, le Théâtre National de Chaillot, l’Opéra Comique et le Théâtre National de Strasbourg. C’est un Etablissement Public Industriel et Commercial (EPIC) créé pour faire face à un besoin qui pourrait être assuré par une entreprise commerciale, mais qui, compte tenu des circonstances, ne peut pas être correctement effectué par une entreprise privée soumise à la concurrence.
Il réuni créateurs, auteurs et penseurs en donnant notamment la parole aux adolescents, la nature politique de l’écriture et la place fondamentale qu’elle peut avoir dans la vie publique, pour questionner le monde d’aujourd’hui, poser la question de la mémoire et de l’héritage, de l’exil dont le drame se noue sur plusieurs continents.
Le dramaturge libano-canadien Wajdi Mouawad est à la tête du prestigieux théâtre national de La Colline, (http://www.colline.fr/), « un auteur qui vient affirmer le choix d’un théâtre du récit, lyrique, populaire et métissé ».

Lynfo-120 BULLETIN DE SANTÉ

SENIOR 3 ANS ½ APRES LE DELUGE !

En attendant la publication des résultats de l’étude clinique LNH209-1B organisée par le CHU de Nancy avec 650 patients en Europe qui comme moi ont donné leur consentement pour se prêter à la recherche biomédicale sur ce type de cancer.

Ne comptant plus sur une « rechute » improbable pour que Maryse (qui ne le sait pas !) puisse toucher « l’assurance souscrite (en 2013) pour assumer les conséquence dommageable de la recherche pour la personne qui s’y prête ».

Pour fêter la date anniversaire de mon accueil dans la grande famille FLE de chez Léon, je t’invite à réserver le dimanche 17 septembre, pour un pique-nique familial au parc de Miribel Jonage.

Je te livre mon BILAN DE SANTE habituel, réalisé maintenant tous les semestres chez Léon ou je retourne chaque mois pour tenir la permanence de France Lymphome Espoir, pour participer à l’atelier mémoire ou encore effectuer au parc de Parilly la marche nordique hebdomadaire coaché par une Activité Physique Adaptée (CLIC sur CLB APA). C’est ma façon, avec la cure thermale annuelle de me maintenir en forme, pouvoir rester dans la course à la santé et entretenir mon style de vie actif même s’il est improbable de refaire comme avant 17 à 20 km lors de la rando du mercredi !

Bon puisque c’est bien parti pour parler de ma santé, voici le dernier bulletin de Léon en langage de technicien : Acquisitions hélicoïdales réalisées après injection intra-veineuse de produit de contraste iodé (surement au sel de Guérande) Omnipaque 350, 105cc, 2005 cc/secondes avec SCANNER Siemens Somatom définition AS 81643/02/M, du cou, du thorax abdomen et pelvis : Stabilité des plaques athéromateuses calcifiées des bifurcations carotidiennes, prédominant à droite ou il existe une sténos (typiste) estimée à 50% (à temps partiel. Goitre multi-hétéronodulaire connu depuis le passage du nuage de Tchernobyl ; Stabilité des 3 micro-nodules intraparenchymateux pulmonaires connus, aspécifiques Ah bon ! j’ignorais qu’il en restait encore !

CONCLUSIONS : l’examen général est normal par comparaisons avec le dernier : aspect scanographique d’une réponse complète. Ouf ! il n’y a rien d’autre, enfin presque : ça me démange plus qu’avant, je ne peut pas m’endormir avant 2/4h du matin, j’ai perdu 3 kg, j’ai des crampes à me tordre de douleur, je perd de plus en plus de mémoire, ma fracture humérale droite est encore douloureuse, des douleurs dans les cervicales, dorsales et lombaires persistent et en dehors d’une hyperglycémie à contrôler mon bilan biologique est normal, mon test mémoire est dans la norme. Pour faire le tien CLIC sur >Alzheimer précoce  … Enfin, tous mes facteurs de risque de vieillissement sont bien pris en charges !

RECOMMANDATIONS MÉDICALES : votre alimentation semble équilibrée mais essayez de manger plus de fruits (y compris secs) et de légumes ; diminuez le lait en raison de l’arthrose ;  buvez par jour entre 1,5 et 2 litres d’eau du robinet ou d’eau de source pur plus chère (de Ventadour ou Salvétat) ; diluez de moitié les jus de fruits trop sucrés ; utilisez les escalier plus souvent ; faites du Tai Chi, Qi Gong ; effectuez une semaine de cure de magnésium ; 3 semaines de cure thermale ; diminuez la trop grande activité cérébrale actuelle, surmenage délétère pour la concentration ; favorisez les activités de détente et relaxation massages

Merci docteurs de veiller à la santé de Gégé

Lynfo-119 MAMIE et LE FILS INSOUMIS

Joyeux week-end Pascal avec Mamie pour celles et ceux qui ont pu se libérer pour fêter ses 94 ans. Une pensée familiale aux absents, à ceux qui travaillent en nocturne, les dimanches et jours fériés : Sébastien, contrôleur Sncf ; Amandine & Michaël qui étaient de nuit pour accueillir à 3 heures du matin une petite sœur pour Jade : Elise née ce 14 avril-2017 ; la famille de Julien-Claire : Joséphine et son petit frère ont du rebrousser chemin après que Lucien, né le 12 nov-2016, ait attrapé la bronchiolite du nourrisson … et j’en oublie surement … sans nouvelles de celles et ceux que mon sonotone n’a pas captées !

Cela n’a pas empêché d’être plus nombreux que l’année précédente, de voir de nouveaux petits enfants rejoindre la fête et accueillir (dans les bras de mamie sur la photo) notre « bella e discreta » Catalia née le 25 nov-2016 venue dans son landau se présenter au clan en cette belle journée printanière. La saga familiale est revenue partager le traditionnel gratin dauphinois aux champignons lyophilisés avec le gigot d’agneaux échappés du troupeau paissant dans le pré voisin  … une bien bonne cuisine gastronomique élaborée avec les produits de la ferme-auberge du Bessan et des exploitations de leurs amis coopérateurs. Un service un peu longuet mais dans un cadre champêtre avec vue panoramique sur le glacier du Gleyzin !

Mamie Edmonde était vraiment heureuse d’être entourée de ceux qui l’aiment : Marie-Paule, connue aujourd’hui pour être sa cousine, de ses cinq fils et leurs brus adorées avec leur marmaille, de ses petits et arrière-petits enfants[1] venus faire un dessin à leur Mamie, participer à la fête, à la chasse aux œufs, à la pêche miraculeuse et faire pleins de bêtises … Mamie heureuse de recevoir des fleurs et des cadeaux (qu’elle voudrait bien savoir qui les lui a offerts et voir les photos qui ont été prises !) et de se rappeler en 2 clics les questions QUIZ des jeux de mémoire.

Nous avons tous été vraiment émus de l’émotion de Mamie lorsqu’elle a soufflé ses bougies et que Maryse (sous la direction de la Chorale Populaire et de l’Opéra de Lyon) lui a  chanté cette belle chanson (CLIC sur la flèche au milieu du CLIP pour la réécouter)

Oui mais sans la tendresse l’amour ne serait rien, non, non, non, l’amour ne serait rien

Bref ce moment d’émotion passé, tout le monde s’est bien retrouvé et est prêt à recommencer. D’ores et déjà retiens le week-end de Pâques 2018 pour fêter l’anniversaire d’Edmonde avec les 70 ans de Gégé … et comme Maman nous dit chaque fois « si je suis toujours là »… Rassures-là en lui répondant que nous serons encore plus nombreux à venir lui fêter ses 95 ans … mais dans un lieu plus grand pouvant accueillir une cinquantaine de personnes avec un buffet de bons produits du terroir et des gîtes à proximités pour profiter d’un WE allongé … fais-nous tes propositions ! A ta Santé, Gégé l’insoumis !

Pourquoi l’ajout du symbole de la lettre « Phi » de l’alphabet grec ? Parce qu’il correspond à la philosophie de l’amour et de la sagesse mais aussi au nombre d’or (1,61) qui est la proportion harmonieuse dans la nature. Enfin parce que le mot FI fait écho aux initiales de la France Insoumise, le nouveau mouvement qui veut promouvoir d’autres façons de faire de la politique. Les idéaux et valeurs de la démocratie n’ont plus à être détournés de leur sens par la « caste du pouvoir financier et de la monarchie présidentielle ». Lancé dans les pays voisins, ce mouvement a pris le parti des « indignés », des plus pauvres, de tous ceux qui veulent « neutraliser les personnalités hyper toxiques » qui accaparent la démocratie à leur profit en vous faisant peur !

La France Insoumise est le mouvement des millions de familles, des sans emploi, des retraités, des salariés, des ouvriers, employés, cadres et techniciens, artisans ou commerçants, agriculteurs … qui peinent à boucler les fins de mois ; Ce mouvement est à l’image du « Podémos » arrivé en tête des élections législatives en Espagne et qui a ravi la deuxième place à un Parti Socialiste qui s’est effondré ; C’est le mouvement du tsunami du printemps arabe ...

Sans attendre dimanche prochain les groupes d’appui d’insoumis continuent le travail entrepris depuis plusieurs mois autour du programme « l’Avenir en commun » et pour expliciter comment la droite de « Macron et Le Pen » s’accapare le pouvoir contre le peuple !

Rdv à la manif du 1er mai.

[1] Catalia, Téo, Noa enfants de Céline (Nesme) et Michael Casassa ; Basile et Juliette enfants d’Amandine et Rémy ; Lucas fils de Yohan & Alexandra ; Floriane fille d’Aurélie (Nesme) et Julien Bec ; Lucie, fille de Coco et Marc-Denis …

Lynfo-118 NON aux EXPULSIONS

Trêve hivernale des expulsions locatives terminée

La Confédération Nationale du Logement réaffirme son opposition la plus ferme à cette pratique barbare et considère comme un scandale le fait que dans la 5ème puissance économique du monde, un pays qui se targue de respecter les droits de l’homme, on puisse mettre des familles à la rue.

En 2015, les expulsions avec le concours de la force publique ont explosé, avec une augmentation inédite de 24% par an. Ce chiffre ne représente pourtant que la partie immergée de l’iceberg. La plupart des expulsions se font sans intervention policière, le locataire préférant quitter les lieux de lui-même sous pression du bailleur et des huissiers.

Le résultat, c’est près de 150 000 personnes sans domicile, dont 30 000 enfants. Le droit effectif au logement conditionne beaucoup d’autres droits. Sans logement, pas d’accès à l’emploi, pas de possibilité de fonder une famille, pas de droit à la santé et encore moins au loisirs.

Certains proposent de faciliter encore les procédures d’expulsions laissant entendre que les locataires qui se retrouvent à la rue sont fautifs. Face à cette entreprise de culpabilisation, il faut rappeler quelques faits : 47% des impayés locatifs ont pour origine une perte d’emploi, 15% une perte de revenus suite à un divorce et 9% un problème de santé ou un accident.

C’est pour ces raisons que la Cnl lance comme chaque année une grande campagne contre les expulsions et interpelle les pouvoirs publics.

Au gouvernement, la CNL demande un moratoire contre les expulsions. Il devient urgent se stopper le robinet qui alimente le sans-abrisme. Soulignons l’absurdité de ce système qui conduit finalement à des dépenses considérables pour l’Etat, les collectivités territoriale et les locataires. Dépenses qui pourraient être utilisées pour construire des logements abordables et dignes, pour pouvoir solder tout ou partie de la dette locative.

La CNL sait pouvoir compter sur la volonté de notre Maire de Vénissieux pour défendre le droit au logement et continuer l’action pour faire reconnaître la légitimité de ses arrêtés municipaux interdisant les expulsions sans relogement

Nous réitérons l’appel de la CNL effectué du 31 mars 2016 POUR une Sécurité Sociale du logement. Le logement est un droit fondamental. Il doit être garantit par la même logique de protection collective qui s’applique à la santé ou au travail.

Enfin, la CNL s’adresse à tous les habitants qui ont des difficultés à payer leur loyer pour leur dire qu’il existe des solutions. Le pire dans cette situation est de rester seul. Dans les six permanences CNL, ils trouveront toujours un soutien et une aide pour se défendre, faire valoir leurs droits.

Lynfo-117 PRIORITÉS LOGEMENT

117-priorites-aux-habitantsIl y a URGENCE à AGIR  aujourd’hui ! La vérité éclate avec l’ampleur de la crise du logement :

– AVEC ses dizaines de milliers de personnes en France qui dorment dans la rue ou les 460 personnes sans domicile fixe ou demandeurs d’asile qui après la fermeture des gymnases lyonnais, se retrouvent sans solution pour passer la nuit au chaud,

– AVEC les 2 millions de familles qui attendent désespérément un logement social dont plus de 56 336 ont une demande en instance dans le ficher commun du Rhône,

– AVEC des millions de gens qui souffrent du mal-logement ou vivent des conditions indignes dans des logements insalubres,

– AVEC des millions d’habitants à qui il reste si peu après avoir payé leur loyer …  comme aujourd’hui c’est le cas pour plusieurs locataires de la résidence où nous habitons avec Maryse.

117-impaye-refus-lmh-decheancierL’action avec les locataires est l’une des priorités donnée à mon engagement à la Confédération Nationale du Logement, première association représentative des locataires en France, dans les quartiers et dans ce que nous appelons les « cages d’escaliers ».

Reconnue association de consommateurs, de jeunesse et d’éducation populaire, la CNL répond à la question de Najib, un voisin qui me demandait « pourquoi cette détermination » à lutter pour améliorer le quotidien des habitants !

La démarche des militants CNL s’inscrit dans cette volonté de poser les questions aussi essentielles que la Sécurité Sociale du Logement, le niveau des loyers, les expulsions ou la démocratie

Pour découvrir en détail ces priorités, clique sur : www.lacnl.com. Notre Comité de défense des locataires vise à promouvoir le logement comme un droit fondamental. Pour cela, nous refusons sa marchandisation qui provoque des drames pour tant de familles. Nous voulons pouvoir mieux vivre dans nos quartiers, avec des loyers moins chers, une place plus grande dans les décisions qui nous concernent.

Nos interpellations, à tous les niveaux, des élus sur la politique du logement, de la consommation et de la ville sont trop souvent considérées comme secondaires. D’où l’idée de ce tableau : CLIQUE sur les  7-propositions-CNL-aux-candidats à l’élection présidentielle et législative de 2017.

A+ A ta santé : Gégé